Deux Musiciens dans la Grande Guerre

TEXTE DE PIERRE POUBLAN COUSTÉ. 

Il y a sept ou huit ans la commune d’Aussevielle a décidé d’élever un monument aux morts. Cinq soldats morts pour la France pendant la première guerre mondiale ont été recensés comme ayant un lien avec Aussevielle.

P1030832 compressée

Notre association a décidé de s’y associer en organisant une exposition et en sensibilisant le regroupement pédagogique Aussevielle Siros et une école paloise. L’office des Anciens Combattants avait prêté une exposition très didatique sur le déroulement du conflit. 120 enfants sont ainsi venus.

A l’occasion du centenaire de cette guerre nous avons proposé à la mairie, il y a un an de renouveler l’expérience pour ce mois de novembre 2014 et nous avons été très encouragés.

Nous possédions le discours du capitaine Lapassade (père de Roger Lapassade) du 11/11/1919 dans lequel il faisait l’appel des soldats partis d’Aussevielle, quatre d’entre eux étaient tombés au champ d’honneur. Dans la tradition du village le corps de l’un d’entre eux au moins repose dans le cimetière du village. De plus un Livre d’or des morts pour la France a été constitué par le ministère des armées étant précisé que ni ce Livre d’or ni les listes figurant sur les monuments aux morts ne sont rigoureusement exhaustives. Nous nous sommes bien sûr intéresses aux soldats figurant sur le monument aux morts de Siros dont les familles par contre habitent encore la commune.

P1030839-1

Claire a lu plusieurs ouvrages et notamment celui qui rassemblait les lettres envoyées du front par un musicien à sa mère Lucien Durosoir et les carnets d’un autre instrumentiste Maurice Maréchal. Ils s’étaient accrochés à leur art pour supporter les horreurs indicibles de cette guerre. Durosoir est devenu compositeur et ses œuvres sont jouées et même créées à l’occasion de la commémoration actuelle et notamment par l’orchestre de Pau, sous l’impulsion de son fils.

Claire a donc bâti un scénario à partir d’un choix de ces documents avec l’autorisation de l’auteur du livre en incluant les noms de soldats d’Aussevielle et de Siros tombés au champ d’honneur. Nous avons également demandé au quatuor CHRISTEMA d’interpréter quelques chants patriotiques pour l’illustrer en musique. Mle Nathalie Biarnes, compositrice professionnelle, a accepté d’harmoniser trois pièces pour quatre voix mixtes. Pour accompagner ces récits un diaporama a été réalisé par Aussevielle@info.

claireC’est ainsi que ce spectacle a été présenté au public. La salle avait été décorée par les panneaux réalisés par les élèves des deux écoles qui avaient fait un travail remarquable de recherche très intéressant, très pédagogique et différend pour chaque classe. Même les petits de la maternelle avaient à leur manière très artistique, monté des découpages sur le thème de la paix. L’Office des Anciens Combattants avait prêté une très belle collection de photos prises sur place à l’époque par un photographe palois Pétron et légendées par lui. Elle retraçait le parcours pendant la guerre du 18° Régiment d’infanterie parti de Pau.

pierreCette soirée de souvenirs a beaucoup plu au public. Nous avons essayé d’évoquer par ces récits et ces chants, le quotidien de ces soldats si courageux et humbles à la fois, moments poignants lors des assauts, moments de détente lors de permissions ou de périodes de repos et pour les musiciens notamment moments d’émotion intense lors des concerts ou des cérémonies à l’aide d’instruments de fortune.

Publicités